Travail au sol

Le commencement…Et la continuité …

Du novice à l’expérimenté. (Équin comme humain!)

Dans la relation humain-cheval, l’humain est RESPONSABLE de créer et de maintenir, en lui-même et en l’environement, un climat serain,stable et sécuritaire pour évoluer avec le cheval.

Pour se faire, il doit travailler a développer plusieurs qualités faciles à dire, mais longues et exigeantes à maitriser ! Heureusement, ce travail apporte beaucoup d’effets positifs dès le commencement…Et rend l’humain meilleur dans toutes les sphères de la vie…

  • On mène une intention claire, dans le calme et la bienveillance.
  • La bienveillance nous soutien dans le non-jugement.(c.à d. avec un esprit d’observateur curieux et ouvert à « ce qui est dans le moment présent »).
  • On reconnait ainsi les tentatives que fait le cheval pour comprendre et mener a bien nos demandes.
  • Cette reconnaissance nous permet d’être impliqué avec une intensité ajustée.
  • En ajustant notre intensité, en plus d’aiguiser notre sens de l’observation, on devient plus intuitif.
  • En écoutant notre intuition,on gagne en confiance en soi.
  • Notre conscience prend de l’expension.
  • Le noyau central d’ou rayonne ces qualités est LA PRÉSENCE.
  • Notre savoir faire se repose sur notre savoir être.
  • Le cheval s’appui naturellement sur notre savoir être au gré de ses apprentissages à nos côtés.

Pour le couple humain-cheval, le travail au sol permet

  • D’apprendre à communiquer clairement et avec légèreté.
  • Se faisant, les balises du respect s’installent.
  • Le cheval trouve l’espace et les manières pour s’exprimer.
  • On développe l’équilibre, la souplesse et l’impulsion.
  • En cohérence corporelle, on construit un couple solide et bien bâti biomécaniquement.
  • On renforce la bravoure et la confiance.
  • On augmente la capacité de concentration.
  • On désensibilise…

*S’inclus dans le travail au sol, le travail en mains, à la longe et aux longues-rênes.
Ceci avec des exercices précis et variés.

« Demander souvent, se contenter de peu, récompenser beaucoup. » Auteur inconnu

Publicités